Servizi
Contatti

Eventi


Inventario del motociclista in partenza per la Parigi-Dakar

Au nom de la liberté d'interprétation que la poésie contemporaine concéde au lecteur, je choisirai pour clé du recueil le dialogue imaginaire entre deux poètes italiens du XIII siècle: Guido Cavalcanti, “ami de Dante, ame inquiète, penseur tourmenté, poète délicat et exigent”, dont les ballades “baignent dans une atmosphère de reve” - et Cecco Angiolieri, à la poésie “réaliste, satyrique et burlesque” (les citations sont tirées de la Littérature italienne” de Paul Arrighi).

J'ai la caution de Maria Grazia Lenisa qui, dans son intéressante préface, souligne les deux registres sur lesquels est articulèe la poésie de Rossano Onano: celui de “la brieveté, qui capture des éblouissements lyriques pleins d'ironie”, et celui de “l'extension, qui se dilate en una sorte de récit ou plutot de rècitatif”. Exemple de ce dernier registre: l'inventaire du mtocycliste en partence pour le aris-Dakar, qui donneson titre au livre.

Il retrace en réalité, pout l'essentiel, un fait divers doucement ironique: l'histoire d'un africain boxeur et exellent perdant. Quant au premier registre – le lyrisme bref, lui aussi teinte d'humour – en voici ègalement un exemple: Moi, qui recherche l'oisillon du froid, à réchauffer / dans la poche intérieurs de ma veste, à gauche, et qui défie / les rances. Lui, qui se libère dans la plaine, fasciné / par l'iris louche des canons postés là, par / les chasseurs qui visent l'humide, la polenta. Car si l'opposition générale entre le narratif et l'instantané donne le ton au volume, chaque poème constitue aussi un diptyque.

La combinaison de cest deux structures binaires confère son rythme à l'ouvrage, un rythme ayant peut-etre une valeur cosmique, sinon religieuse, en tot cas poétique; une poésie qui s'affirme pour se nier, puis s'affirmer encore, comme dans l'une des dernières strophes du volume: Pour un moment d'inattention, un malheureux battemant / maledoit des hanches, est tombé le cahier (blanc) de la poésie (j'y tenais tant), il s'est brisé en mille confettis. / A Carneval ils revivent sur les cheveux livres, avec lucidité / je suppose que ce n'est pas la meme chose. Belle image poétique, et l'humour, toujours!

Recensione
Literary © 1997-2018 - Issn 1971-9175 - Libraria Padovana Editrice - P.I. IT02493400283 - Privacy - Gerenza